• Depuis mi-août, c'est une avalanche de mauvaises nouvelles qui tombent:

    - la fille de l'épouse de mon père a un cancer su sein. Avancé. La chimio se passe mal. Et puis, ça ne se passe pas bien non plus avec son compagnon, qui n'est pas du tout un soutien.

    - le père de l'Amoureux a une grosseur dans le bas du ventre. Cancéreuse. Grosseur enlevée. A priori elle ne s'est pas étendue aux tissus voisins, mais chimio quand même au cas où. Mais bon, ça se passe bien.

    - La compagne du plus jeune frère de l'Ex a une tumeur cancéreuse au foie. 24 ans. Elle doit subir l'ablation d'une partie de l'organe. Mais comme nous ne sommes plus en contact, nous n'avons pas de nouvelles.

    - La mère du petit copain de l'Ado a été emmenée il y a 10 jours d'urgence à l'hôpital suite à un malaise. Les médecins l'ont mises sous coma artificiel: un rein ne fonctionne plus et ils ont vu quelque chose au cerveau. Elle est épileptique depuis toute jeune. Les médecins sont sceptiques et ont annoncé qu'ils ne savaient pas si elle s'en sortirait... Jeudi, ils l'ont réveillée. Les derniers examens sont meilleurs. C'est pas la forme, mais c'est un peu mieux.

    - Dans la nuit de mercredi à jeudi, le compagnon de ma cousine a fait un infarctus. 28 ans. Gros soucis de diabète et de cholestérol pas soignés, héréditaires. Pose de stents.

    - Jeudi, l'Ado a contracté une gastro. Je ne l'ai jamais vue aussi faiblarde. Obligée de la porter (trainer) pour aller voir le médecin... Samedi: vertiges, mal au ventre, douleur dans la poitrine. Direction les urgences. Bilan sanguin complet, électrocardiogramme, radio du thorax... tout est nikel. Elle refait des crises d'angoisse...

    J'aimerais bien que ça s'arrête... Je suis fatiguée.

     

    Technorati

    2 commentaires
  • Très peu de nouvelles de la famille paternelle de l'Ado depuis l'envoi de la lettre. Son père lui avait envoyé deux messages auxquels elle n'a pas répondu. Le premier disait qu'il ne comprenait pas et était écoeuré, mais qu'il n'insterait pas. Le second, une demi-heure plus tard, disait qu'à cause de ça, sa nouvelle copine chez qui il a emménagé une semaine auparavant, veut le mettre dehors pour qu'il revienne en Normandie s'occuper de sa fille. (Malheureuse!!! Ne t'en mêle pas!)

    Depuis, calme plat.

    Depuis quelques jours, des essais. Sa grand-mère a tenté de pêcher des infos auprès de ma mère qui lui a répondu que si elle avait des questions, le plus simple était de m'appeler. Pas de nouvelles. En revanche, son plus jeune fils m'a envoyé un sms pour savoir pourquoi l'Ado les boudait. Pour me dire ensuite qu'ils sont au courant du courrier (tiens donc!), qu'ils ont dit au père qu'il avait des torts (non!!), etc... Pour finir par me dire que bon elle a 15 ans et balance du mal de tout le monde, pas que d'eux... Bref, ma réponse a été expéditive et sans retour. Vendredi, 1er sms du père pour prendre des nouvelles de sa fille. "Elle va bien?" "Oui, elle va bien, et tout va bien aussi à l'école". Rien de plus.

    Je me demande s'ils me réservent une déferlante pour Noël... Bref, pour le moment, moi qui m'attendais à des réactions plutôt violentes et des insultes (comme c'est le cas à chaque fois), je suis plutôt étonnée. En même temps, je ne me fais pas d'illusions hein, je sais bien qu'entre eux, ils m'en mettent plein la tête.

    Et puis, j'ai dû faire marche arrière dans mes projets. Avec l'Amoureux, nous étions prêts à sauter le pas et à chercher un nouveau nid pour nous trois. Mon banquier était même prêt à nous suivre et à nous signer un prêt immobilier. Mais... L'Ado n'est pas prête. Ca va trop vite pour elle. Nous allons donc devoir mettre un frein à nos envies et attendre encore au moins un an de plus. Je me suis montrée trop impatiente.

     

    Technorati

    2 commentaires
  • Beaucoup de stress ces derniers temps.

    Tu sais, il y a des années que les relations entre l'Ado et son père sont tendues. Eh bien cette fois-ci, la rupture est totale, et irréversible quand j'écoute ma fille. Elle lui a écrit une longue lettre, 4 pages, où elle lui dit tout ce qu'elle lui reproche. Cash. Sans détours. Tous ses manquements, sa passivité face à son ex et ses fils qui maltraitaient ma puce, les soirées où il finissait bourré au point de ne pas pouvoir monter sur le canapé, ses réactions violentes, ... Bref, elle balance tout et lui dit qu'elle ne souhaite plus le revoir et qu'elle a besoin de cette rupture pour se construire et bâtir son avenir.

    Et voilà, une nouvelle fois, je me retrouve entre les deux. Parce que l'Ado refuse de lui parler tant elle redoute ses réactions, elle l'a même bloqué sur son facetruc. Il lui a envoyé deux messages auxquels elle n'a pas répondu. Perso, je n'ai pas de nouvelles. Du coup, j'en perds le sommeil. Je ne sais pas si c'est le calme avant la tempête, ou s'il a juste laissé tomber.

    Et pour couronner le tout, je me suis pris un gadin mémorable hier soir. C'est con, hein, mais quand il pleut, les bandes blanches peintes sur la chaussées sont super glissantes. J'avais oublié quand je suis passée franco. Et hop, vol plané... J'ai mal aux fesses... Ca va être drôle le kiné ce soir!

     

    Technorati

    6 commentaires
  •  

    • Paresser dans un bain chaud. Avec de la mousse qui sent bon. Plein.
    • Un dimanche en pyjama, lovée dans le canapé, un bon thriller entre les mains.
    • Déguster les derniers légumes du jardin.
    • Admettre de ne pas savoir. Puis apprendre.
    • Se relire et avoir un doute sur l'orthographe d'un mot. Aller chercher le vieux dictionnaire, prendre le temps de le feuilleter. Finalement, se fier à sa première idée.
    • Quelques notes de musique pour tenter de s'endormir.
    Technorati

    4 commentaires
  • Je viens de terminer de lire le manuscrit que m'a envoyé un ami virtuel de la page Facebook des Chroniques. Il s'agit d'un journal. Le journal d'un deuil et d'une solitude imposée, incomprise  et donc subie. Un certain nombre de points et de remarques pertinentes dans ce journal m'ont ramenée un peu plus d'un an en arrière. Beaucoup de points communs avec ma solitude d'obèse. Certaines ici savent de quoi je parle. Une lecture poignante donc, un peu "couteau qui remue dans la plaie". Mais du coup j'ai compris pas mal de choses sur lui et sa façon d'être. J'ai aussi mesuré le recul que j'avais pris face à ma vie, aux autres.

    Retour ce week-end de mon ennemie jurée: la Migraine. La première depuis un an. Passé le week-end couchée. Impossible de manger ou de boire quoi que ce soit. Et samedi soir, nous recevions des amis pour l'anniversaire de l'un d'entre eux. La soirée a été difficile. Mais bon, pas question d'annuler.

    Ce matin, ça va mieux, mais je reste étourdie. Vivement ce soir.

     

    Technorati

    votre commentaire
  • Et voilà, une nouvelle rentrée....

    Bon sang! On est au lycée quoi! La claque. Je ne sais pas si je vais arriver à avaler la pilule... Le lycée... Mon Ado a quinze ans... Arggg!

    J'avais pris ma journée pour être totalement dispo. Pour rien, bien sur. On est au lycée, quoi. Interdiction de l'accompagner. Même de loin. Stressée. Réveillée et levée à 6h30. Vérifié qu'elle prenne un p'tit déj. Qu'elle parte à l'heure.

    Elle a quand même réussi à louper son bus. S'est trompée d'arrêt.... La maman de la meilleure copine qui habite juste à côté dudit arrêt les a donc emmenées. Heureusement qu'on a fait un topo hier soir. Heureusement que je lui ai bien précisé que l'arrêt de bus est celui devant chez sa copine.... Bref, elles étaient quand même à l'heure.

    En attendant, moi, j'ai mis ma journée à profit. Changé les draps des lits, tout lavé, repassé, 3 lessives, ménage à fond. Papiers triés et classés. Placards rangés. Deux sacs pleins partis au recyclage. Vêtements triés aussi. Un sac à porter à la benne d'Emmaüs. Mis plein de choses sur EBay. Et avec tout ça, j'étais à 17h devant le lycée pour récupérer ma fille. Je m'épate des fois!

     

     

    Technorati

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires