• Abattement

    Coucou les filles!

    Je ne suis pas beaucoup présente par ici, je sais.

    Tu vois la dernière fois, je me disais à quel point c'était appréciable que les choses aillent dans le bon sens et qu'enfin, rien ne bouge plus dans ma vie. Un peu de stabilité et de repos quoi. C'est là que tu peux avoir un petit rire sarcastique...

    Ma grand-mère qui n'est pas ma grand-mère est décédée le 22 juillet. C'est ma grand-mère que j'aime comme ma grand-mère mais qui n'est que la seconde épouse de mon grand-père, officiellement elle n'est donc rien pour moi. Bref.

    Elle avait à peine fermé les yeux que les problèmes arrivaient.

    Déjà personne n'a jugé utile de nous prévenir, nous, les petits enfants, qu'elle était en train de partir. Et là, j'en ai déjà gros sur la patate. Je n'ai pas pu être avec elle, l'accompagner, comme nous l'avions fait pour mon grand-père maternel. Elle est partie toute seule, sans personne près d'elle. Rien que ça, ça m'ulcère... Nous n'avons été prévenus qu'après que son corps ait été pris en charge. 

    Et le bloc qui vient de me tomber sur la tête?

    Ah ah ah ah

    Le fils de ma grand-mère accuse mon père de vol et d'abus de faiblesse. Selon lui, Papa se serait très largement servi sur le compte en banque des grands-parents. D'après lui, il peut le prouver. Je savais qu'ils étaient en procédure tous les deux parce que Machin reprochait à Papa sa gestion des avoirs des grands-parents. (Mais quand il a fallu les gérer tous les deux, leur trouver d'urgence une place en institution sans qu'ils soient séparés, s'occuper de tous les problèmes quotidiens et administratifs, c'est marrant mais Machin n'a jamais levé le petit doigt...)

    Mais là, en mai, il a officiellement porté plainte. Papa a été entendu pendant trois heures et demi au commissariat... Ma belle-mère devrait y passer aussi sous peu.

    Par contre ce que Machin ne dit pas, c'est ce que lui à obtenu de mes grands-parents. Pour lui, et pour sa fille (elle a un magnifique ordinateur, tu verrais... Et elle a un peu voyagé aussi.). D'autant que c'est Machin et son épouse qui gèrent l'argent des grands-parents, dont ils ont placé une partie en assurance vie à l'agence d'assurance où elle travaille, assurance dont nous ne connaissions pas l'existence et dont ne savons pas qui en seront les (ou le, je pense) bénéficiaires.

    Bref, bataille rangée. La guerre est déclarée.

    Moi je me trouve entre les deux. Je ne suis absolument pas convaincue de ce qu'avance Machin, mais je veux garder un contact pour être tenue au courant de ce qui se passe. Je refuse de tourner le dos à mon père, d'autant que je le crois sincère (et d'ailleurs il y a des documents qui prouvent sa bonne foie) (du moins en partie).

    J'en veux à Machin de ne pas avoir respecté les volontés de ma grand-mère. Mémé était profondément croyante. Nous l'avons toujours entendue dire qu'elle souhaiterait une messe puis être enterrée au cimetière de son quartier, une tombe commune avec mon grand-père. Tous les deux n'ont jamais pu vivre séparés. Un couple fusionnel.

    Machin n'a pas fait de messe, mais une très courte cérémonie lors de la mise en bière, à laquelle notre côté de la famille n'a pas été convié. Nous l'avons appris le lendemain. Il a choisi de faire incinérer sa mère, qui était contre, en disant que sur la fin, elle avait changé d'avis... Il a répandu ses cendres sur les hauteurs de ma ville, un endroit qu'elle affectionnait, mais où elle finit seule. J'ai pu être là en échange de la promesse de ne rien en dire à personne...

    Quand il est parti, j'ai pris une pochette qui trainait dans ma voiture et j'ai ramassé ce que j'ai pu de ses cendres (pas grand chose, la pluie et le vent...). Au moins une partie d'elle sera avec mon grand-père quand il partira à son tour. Ainsi ils ne seront pas complètement séparés.

    J'ai bien essayé de plaider ma cause auprès de Machin, lui disant de ne pas disperser les cendres maintenant, qu'on le ferait pour les deux en même temps. Mais je n'ai pas été entendue...

    Je suis en colère, contre eux tous. De ne pas avoir respecté les valeurs et les souhaits de ma grand-mère, d'avoir dû apprendre les choses comme ça, et de me retrouver au milieu...

    Bref. Tout ça est loin d'être fini. 

    Et en plus, ce matin, j'ai appris que je n'aurais pas le carrelage que j'ai choisi pour ma maison... Mon cher et tendre ayant tardé à passer commande. C'est pas comme si je le lui disais depuis trois mois... Plus de stock, et le modèle n'est pas suivi...

    Je rage.

     

    « Il était une fois une maison...Il était une fois une maison #2 »
    Technorati

  • Commentaires

    1
    Vendredi 3 Août à 07:55

    Ho ben dis donc ! quelle affaire ! c'est terrible ! Franchement j'ai vécu des trucs pourris à tous les décès de ma famille mais là !! Du coup, ça me renvoie à mes angoisses pour l'avenir avec les charmants qui ne me veulent que du mal !!!!

    Le carrelage, as tu cherché ailleurs ? Contacté le fabricant ? Pour la cuisine de paimpol on voulait compléter un mur du carrelage déjà posé par le promoteur. Pareil, pas suivi, plus de stock nulle part... Mais j'ai contacté le fabricant et j'ai eu mon carrelage ! 

    Bon courage pour tout ! Gros gros bisous

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    2
    Vendredi 3 Août à 09:30

    Oui, plus de stock en France, le fabricant est en Italie et ça nous couterait une blinde de le faire venir de là-bas, si toutefois le fabricant en fait encore... Tant pis, on va mettre autre chose, mais ça ne sera pas aussi joli. Déception...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :