• Une poignée de secondes

    Il y avait cette jeune femme hier.

    Je partais du bureau hier soir. Au rond-point, quelques voitures s'engagent, que je laisse passer. J'aurais pu suivre le courant, mais j'ai trouvé qu'elles roulaient un peu vite et puis bon, on n'est pas à deux minutes près non plus, hein!

    La jeune femme, une petite vingtaine à vu de rétroviseur, ralentit derrière moi, s'arrête et me klaxonne. Elle m'engueule copieusement en faisant de grands gestes. Elle me doublera finalement au deuxième rond-point.

    Il y a quelques années, vu sa véhémence, je l'aurais sortie de sa voiture pour lui expliquer mon point de vue entre quatre yeux. Mais je me suis souvenue qu'à 20 ans, moi aussi j'étais un peu comme ça. J'étais tout le temps pressée et rien ne pouvait m'empêcher de prendre le volant si je l'avais décidé. Ni la fatigue, ni l'alcool, rien. Une inconscience totale. Bon, j'avoue que je râle toujours après les autres conducteurs. Mais moins. (si si)

    Et puis, autour de moi, des gens sont morts sur la route. Parce qu'ils avaient trop bu ou fumé, ou étaient trop pressés pour vraiment marquer le stop ou ralentir dans le virage.

    J'ai suivi cette jeune femme pendant plusieurs kilomètres. Elle devait être très pressée, énervée. Elle accélérait puis freinait aussitôt, collait au cul du camping-car qui lui barrait la route, tentait veinement de le doubler pour ensuite se rabattre brusquement.

    Quand nos routes se sont séparées au bout d'une dizaine de minutes, elle avait une demi-seconde d'avance sur moi. Et encore.

    Pourtant, je ne suis pas convaincue qu'elle aurait compris qu'une poignée de secondes ne vaut pas une vie.

    « Taxi Service, bonjour...Une page de pub Ebay »
    Technorati

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Octobre 2012 à 18:51

    J'ai été (longtemps) une conductrice énergique (pour être soft). C'est trois accidents plus tard (pas d'os cassés mais la tuture et de grosses frayeurs) que j'ai pris la mesure des choses. Je suis devenue plus apaisée même si mon côté casse cou se réveille parfois (contre ma volonté). Je sais désormais qu'arriver en retard n'est pas si grave et que la vie a un prix...

    2
    La Noiraude Profil de La Noiraude
    Mercredi 3 Octobre 2012 à 19:06

    J'espère pour elle que la prise de conscience ne sera pas trop violente.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :