•  

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

     

    Il était une fois une maison #3: les planchers

     

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

    Il était une fois une maison #3: les planchers

     

     

    Technorati Pin It

    votre commentaire
  • Démolition et nettoyage

     

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

    Il était une fois une maison #2

     

     

     

     

     

    Technorati Pin It

    4 commentaires
  • Coucou les filles!

    Je ne suis pas beaucoup présente par ici, je sais.

    Tu vois la dernière fois, je me disais à quel point c'était appréciable que les choses aillent dans le bon sens et qu'enfin, rien ne bouge plus dans ma vie. Un peu de stabilité et de repos quoi. C'est là que tu peux avoir un petit rire sarcastique...

    Ma grand-mère qui n'est pas ma grand-mère est décédée le 22 juillet. C'est ma grand-mère que j'aime comme ma grand-mère mais qui n'est que la seconde épouse de mon grand-père, officiellement elle n'est donc rien pour moi. Bref.

    Elle avait à peine fermé les yeux que les problèmes arrivaient.

    Déjà personne n'a jugé utile de nous prévenir, nous, les petits enfants, qu'elle était en train de partir. Et là, j'en ai déjà gros sur la patate. Je n'ai pas pu être avec elle, l'accompagner, comme nous l'avions fait pour mon grand-père maternel. Elle est partie toute seule, sans personne près d'elle. Rien que ça, ça m'ulcère... Nous n'avons été prévenus qu'après que son corps ait été pris en charge. 

    Et le bloc qui vient de me tomber sur la tête?

    Ah ah ah ah

    Le fils de ma grand-mère accuse mon père de vol et d'abus de faiblesse. Selon lui, Papa se serait très largement servi sur le compte en banque des grands-parents. D'après lui, il peut le prouver. Je savais qu'ils étaient en procédure tous les deux parce que Machin reprochait à Papa sa gestion des avoirs des grands-parents. (Mais quand il a fallu les gérer tous les deux, leur trouver d'urgence une place en institution sans qu'ils soient séparés, s'occuper de tous les problèmes quotidiens et administratifs, c'est marrant mais Machin n'a jamais levé le petit doigt...)

    Mais là, en mai, il a officiellement porté plainte. Papa a été entendu pendant trois heures et demi au commissariat... Ma belle-mère devrait y passer aussi sous peu.

    Par contre ce que Machin ne dit pas, c'est ce que lui à obtenu de mes grands-parents. Pour lui, et pour sa fille (elle a un magnifique ordinateur, tu verrais... Et elle a un peu voyagé aussi.). D'autant que c'est Machin et son épouse qui gèrent l'argent des grands-parents, dont ils ont placé une partie en assurance vie à l'agence d'assurance où elle travaille, assurance dont nous ne connaissions pas l'existence et dont ne savons pas qui en seront les (ou le, je pense) bénéficiaires.

    Bref, bataille rangée. La guerre est déclarée.

    Moi je me trouve entre les deux. Je ne suis absolument pas convaincue de ce qu'avance Machin, mais je veux garder un contact pour être tenue au courant de ce qui se passe. Je refuse de tourner le dos à mon père, d'autant que je le crois sincère (et d'ailleurs il y a des documents qui prouvent sa bonne foie) (du moins en partie).

    J'en veux à Machin de ne pas avoir respecté les volontés de ma grand-mère. Mémé était profondément croyante. Nous l'avons toujours entendue dire qu'elle souhaiterait une messe puis être enterrée au cimetière de son quartier, une tombe commune avec mon grand-père. Tous les deux n'ont jamais pu vivre séparés. Un couple fusionnel.

    Machin n'a pas fait de messe, mais une très courte cérémonie lors de la mise en bière, à laquelle notre côté de la famille n'a pas été convié. Nous l'avons appris le lendemain. Il a choisi de faire incinérer sa mère, qui était contre, en disant que sur la fin, elle avait changé d'avis... Il a répandu ses cendres sur les hauteurs de ma ville, un endroit qu'elle affectionnait, mais où elle finit seule. J'ai pu être là en échange de la promesse de ne rien en dire à personne...

    Quand il est parti, j'ai pris une pochette qui trainait dans ma voiture et j'ai ramassé ce que j'ai pu de ses cendres (pas grand chose, la pluie et le vent...). Au moins une partie d'elle sera avec mon grand-père quand il partira à son tour. Ainsi ils ne seront pas complètement séparés.

    J'ai bien essayé de plaider ma cause auprès de Machin, lui disant de ne pas disperser les cendres maintenant, qu'on le ferait pour les deux en même temps. Mais je n'ai pas été entendue...

    Je suis en colère, contre eux tous. De ne pas avoir respecté les valeurs et les souhaits de ma grand-mère, d'avoir dû apprendre les choses comme ça, et de me retrouver au milieu...

    Bref. Tout ça est loin d'être fini. 

    Et en plus, ce matin, j'ai appris que je n'aurais pas le carrelage que j'ai choisi pour ma maison... Mon cher et tendre ayant tardé à passer commande. C'est pas comme si je le lui disais depuis trois mois... Plus de stock, et le modèle n'est pas suivi...

    Je rage.

     

    Technorati

    2 commentaires
  • Comme promis, reportage photos de la maison et des travaux.

    Episode 1: l'achat de la maison, la bête avant tout travaux...

     

    Il était une fois une maison...

     

    D'abord, le rez-de-chaussée:

    Il était une fois une maison...

     

    Il était une fois une maison...

    La cuisine / salle à manger

     

    Il était une fois une maison...

    Le salon

    Nous avons récupéré au maximum ce carrelage, que nous utiliserons ensuite pour l'arrière cuisine

     

    Il était une fois une maison...

    L'arrière cuisine

     

    Il était une fois une maison...

     

    Il était une fois une maison...

    L'annexe.

    Cet espace était, il y a 20 ou 30 ans je ne sais plus exactement, une boucherie...

    Cela sera l'espace de l'Ado. RDC avec armoire, canapé, télé, bureau, salle d'eau et chambre en mezzanine.

    Mais là, il n'y a rien à conserver. Il faut tout mettre par terre et tout refaire.

     

    Le 1er étage:

    Il était une fois une maison...

    Nous supposons que cet espace devait être un cagibi

     

    Il était une fois une maison...

    1ère chambre

     

    Il était une fois une maison...

    2ème chambre

     

    Il était une fois une maison...

    3ème chambre: la grande chambre

    Les personnes qui louaient cette maison ont élevé quatre enfants entre ces murs. Par deux dans les premières chambres? Pas de toilettes ni de salle de bain. Les toilettes existants dans l'annexe ont été rajoutés il y a quelques  années par les propriétaires quand la dame devenue veuve à commencé à prendre de l'âge.

     

    Bon, vous ne verrez pas le grenier. Trop de poussière, de terre, de toiles d'araignées et habitants divers...

    Revue des premiers travaux la semaine prochaine.

    Technorati Pin It

    votre commentaire
  • Coucou tout le monde! si si, je suis encore là.

    Un peu beaucoup débordée, mais en forme.

    Nos travaux avancent bien. Après avoir enlevé toutes les cloisons de la maison, les sols, mis les murs à nu, creusé le sol et refait une dalle, poncé nettoyé et huilé les poutres, notre maison a complètement changé. L'espace a été repensé et les pièces disposée différemment: moins de pièces, mais plus grandes et plus lumineuses. Les planchers du premier étage et du grenier sont faits, la plomberie est installée dans la future salle de bain, l'électricité est faite et le lambris posé dans le grenier. Le bac de douche et la baignoire viennent d'arriver et seront posés la semaine prochaine. Le terrassier est venu jeter un œil pour changer la fosse septique, et nous devrions recevoir très bientôt les plans à transmettre aux Bâtiments de France pour refaire l'extension toute pourrie qui deviendra la chambre de l'Ado. Tu vois, l'Homme ne chôme pas!

    La mission du week-end: choisir un poêle à bois.

    Mon Ado adorée se porte bien, elle a fait une année scolaire tip top et a plein de projets en tête. Bonheur et soulagement.

    Je me suis à nouveau fâchée avec ma très chère grand-mère, qui pousse le bouchon trop loin. Depuis le week-end de la fête des grands-mères. Je lui ai assené quelques vérités qui ne lui ont pas fait plaisir. En même temps, à un moment, il faut bien assumer ses conneries hein. Je l'ai prévenue, mais elle n'écoute pas.

    Visite hebdomadaire du vendredi. Elle me reproche d'avoir oublié sa fête des grands-mères. Je lui réponds que non, je n'ai pas oublié, mais que la remarque qu'elle m'a faite le vendredi précédent sur mon Ado m'est restée en travers de la gorge et que c'est pour ça que je ne suis pas venue (encore une vacherie injustifiée). Elle commence à pinailler, je lui dit d'arrêter parce que si elle continue, je vais lui dire ce que j'ai sur le cœur, et que comme elle n'appréciera pas, on se fâchera. Il a fallu qu'elle insiste, encore et encore... Elle ne sait pas se taire. Alors je lui ai rappelé deux trois choses. Et je suis partie en claquant la porte.

    Et encore, je ne lui pas dit tout ce que nous avons à lui reprocher, mes proches et moi, toutes les vacheries faites et toutes les méchancetés dites... Bref, depuis, pas de nouvelles. Même pas un coup de fil ou un message pour mon anniversaire. Par contre, trois appels à l'Ado. Trois appels pleins de mauvaiseté et de culpabilisation.

    Bref, tu vois, on ne s'ennuie jamais ici!

    Je vous embrasse. A très vite!

    Technorati

    2 commentaires
  • La justice se pose la question du consentement lorsqu'un homme de 29 ans a une relation sexuelle avec une gamine de 11 ans, celle-ci ne s'étant pas débattue...

    Cette enfant a déposé pour viol, mais les enquêteurs et le parquet de Pontoise ont considéré finalement que la relation était consentie dès lors que la jeune fille n'a opposé aucune résistance. Pour sa défense, l'avocat de l'homme a avancé que l'atteinte sexuelle n'était pas caractérisée puisque son client pensait que la jeune fille était plus âgée...

    Maintenant, le tribunal reporte le procès et demande une enquête pour établir si les faits doivent être qualifiés de viol ou de "simple atteinte sexuelle".

    Un exemple au hasard: lorsqu'un enfant est violé par son père, son oncle, son frère, un membre de la famille, un ami de la famille, un membre de son entourage, qu'il ne réagit pas parce qu'il est tétanisé, l'acte est pourtant bien qualifié de viol.

    La question du consentement? 29 ans. 11 ans. Je ne comprends même pas que des questions puissent rester en suspens, que subsiste le moindre doute quant à la décision à prendre.

     

    Technorati

    1 commentaire
  • 21 décembre, toujours aucune nouvelle de mon père...

    J'ai hâte de laisser cette année derrière moi et j'espère que la prochaine sera moins dégueulasse.

    Je vous souhaite à toutes de très bonnes fêtes de fin d'année, et je vous embrasse fort!

    Plein plein de câlins!

     Bisous.

    Technorati

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires