• Marion 13 ans pour toujours, Nora FRAISSE

     

     

     

    « Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre. Sous ton lit, en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.

    J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

    J’écris ce livre pour que chacun tire des leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.

    J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.

    J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »

     

     

    C’est sur ces mots que s’ouvre ce livre. Terrible. Terrifiant.

    Dès les premières lignes, les larmes me sont montées aux yeux. Je regarde la photo de cette magnifique jeune fille et je pense à mon ado. Evidemment, je fais des parallèles. Ca m’a pris aux tripes.

    J’ai lu ce livre d’une traite, impossible de le lâcher. Impossible non plus de ne pas ressasser ma vie, celle de mon ado. Ils sont si durs entre eux, les années de collège peuvent être tellement difficiles à passer.

    Alors, le témoignage de Nora Fraisse me frappe de plein fouet. Il y a le fait, définitif. Sa fille n’a plus réussi à faire face à ses détracteurs et a mis fin à sa vie. Elle s’attache à trouver des réponses à ses questions. Pourquoi? A cause de qui? Elle veut trouver les coupables, savoir ce qui a fait basculer Marion. Elle met en évidence les grains de sable dans les rouages, les administrations qui nient les problèmes, qui n’assument rien, qui stigmatisent les victimes au lieu de prendre les choses en main et de les soutenir.

    Parce que cela ne doit pas continuer.

     

    Association Marion La main tendue

    Stop Harcèlement: 0 808 807 010

    Jeunes Violence Ecoute: 0 808 807 700

    Cyber-harcèlement: 0 800 200 000

    Site Agir contre le harcèlement à l’école

    Harcèlement scolaire: brisez le silence

    Association Noelanie

    Association ALCH

    Loi sur le harcèlement scolaire

     

    « Derrière la haine, Barbara ABELEnterrement de vie d'obèse »
    Technorati Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :