• Les vacances d'un sérial killer, Nadine MONFILS

     

    En quittant sa fabrique de boulettes sauce lapin pour l’été, Alfonse s’imaginait pépère au soleil de la mer du Nord… Des vacances? Tu parles! On n’a pas fait 100 bornes que sa femme, mégère aux fausses allures de starlette, et ses gosses, deux ados décérébrés, lui tapent sur le pompon. Et que dire de sa belle-mère et de sa roulotte pourrie qui casse l’esthétique de la bagnole? Avec soixante ans de retard, Mamie a décidé de jouer les Bonnie and Clyde avec le premier julot venu. Elles vont êtres belles les cartes postales!

    J’avais lu des critiques très variées à propos de ce livre, un peu tout et son contraire. Et en effet, c’est particulier…

    Ca part dans tous les sens, c’est complètement saugrenu … farfelu, voilà, farfelu. Par certains côtés, cela m’a un peu fait penser à San Antonio, pour le côté décalé, un peu déjanté et grivois.

    C’est drôle, on n’a pas le temps de s’ennuyer: il se passe toujours quelque chose. Le personnage de la grand-mère est juste magnifique, surréaliste,  dans le genre trash, graveleux et complètement barré. Un genre de Bérurier au féminin en plus déluré. Ca aurait été dommage de passer à côté. C’est en même temps totalement kitsch, mais pas kitsch sympa, hein, non, kitsch beauf plutôt. Comme on dit, c’est politiquement incorrect, mais d’autant plus exquis.

    Une très bonne découverte, donc. Les autres écrits de Nadine Monfils vont très certainement rejoindre assez rapidement ma PAL, en espérant qu’ils soient aussi savoureux que celui-ci.

     

    « Fais-le pour maman, François-Xavier DILLARDUn avion sans elle, Michel BUSSI »
    Technorati Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :