• Joyeuse Saint Valentin!

    La justice se pose la question du consentement lorsqu'un homme de 29 ans a une relation sexuelle avec une gamine de 11 ans, celle-ci ne s'étant pas débattue...

    Cette enfant a déposé pour viol, mais les enquêteurs et le parquet de Pontoise ont considéré finalement que la relation était consentie dès lors que la jeune fille n'a opposé aucune résistance. Pour sa défense, l'avocat de l'homme a avancé que l'atteinte sexuelle n'était pas caractérisée puisque son client pensait que la jeune fille était plus âgée...

    Maintenant, le tribunal reporte le procès et demande une enquête pour établir si les faits doivent être qualifiés de viol ou de "simple atteinte sexuelle".

    Un exemple au hasard: lorsqu'un enfant est violé par son père, son oncle, son frère, un membre de la famille, un ami de la famille, un membre de son entourage, qu'il ne réagit pas parce qu'il est tétanisé, l'acte est pourtant bien qualifié de viol.

    La question du consentement? 29 ans. 11 ans. Je ne comprends même pas que des questions puissent rester en suspens, que subsiste le moindre doute quant à la décision à prendre.

     

    « Décembre 2017Des nouvelles fraîches »
    Technorati

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Février à 12:30

    Bien d'accord avec toi. A 11 ans on ne peut pas avoir la maturité intellectuelle nécessaire pour prendre ce genre de décision...

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :