• Dossier 64, Jussi ADLER OLSEN

    La nouvelle enquête du trio formé par l’inspecteur Morck et ses assistants Assad et Rose fait monter la tension d’un cran en nous plongeant dans le sombre passé politique du Danemark.

    Copenhague. Une brutale agression dans les quartiers chauds de Vesterbro incite rose à rouvrir un cold case sur la disparition inexpliquée d’une prostituée. Cédant à ses pressions, le Département V exhume une affaire macabre datant des années 50, dont les ravages dévoilent le visage d’une société danoise loin d’être exemplaire…

    Je viens de finir le quatrième tome des aventures de Carl, Assad et Rose. Et je suis toujours aussi addict.

    Cette fois-ci, l’affaire choisie par Rose, la disparition restée non élucidée de Rita, propriétaire d’une agence d’escorts, va nous ramener dans une page sombre de l’histoire du pays. L’histoire de « l’héroïne », du moins le personnage féminin principal de cette enquête, est tragique, énorme de malchance. Ce qui amènera l’ensemble des protagonistes de cette histoire à leur fin, d’une façon ou d’une autre. La disparition de Rita d’abord, et puis….. Une visite dans une île au passé sinistre. Un parti politique néo-nazi en pleine ascension. Une association secrète qui oeuvre dans l’ombre à un but très glauque. Aïe aïe aïe…

    C’est très bon, impossible à lâcher. L’intrigue est surprenante, bien menée. Le suspens est là, jusqu’au bout. J’adore! Je suis fan! Il ne me manque plus que L’effet papillon, qui est aussi bon j’espère.

     

    « La conjuration primitive, Maxime CHATTAMLe prix de la peur, Chris CARTER »
    Technorati Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :